Estimation » Immobilier » Combien de temps pour rentabiliser son achat immobilier ?
You are currently viewing Combien de temps pour rentabiliser son achat immobilier ?

Combien de temps pour rentabiliser son achat immobilier ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Immobilier

L’achat immobilier est un grand projet de toute une vie. Lorsqu’on souhaite se lancer sereinement dans un tel projet, il faut évaluer toutes les éventualités. Connaître le temps que cela prendra pour rentabiliser son achat immobilier est important, et ce, bien avant même de procéder à l’achat. Mais combien de temps pour que ça soit rentable ?

Rentabiliser son achat immobilier : connaître les facteurs qui influencent la rentabilité

Source image : pixabay

La rentabilisation en bien immobilier est une notion plus ou moins complexe. Pour un bien locatif, la notion de rentabilité est un peu vague. Mais il est crucial d’avoir une bonne précision. Au fait, il existe deux facteurs qui influent la rentabilité d’un bien locatif :

A lire aussi : Pourquoi faire construire sa maison ?

Certes, tout se joue alors sur les loyers perçus par mois et sur la valeur du bien. Cela dit, il existe des disparités dont il ne faudrait pas ignorer et cela s’observe selon :

  • Les villes.
  • Les quartiers.
  • Les biens.

Si on prend comme exemple, les grandes villes où il y a une forte demande, les prix d’achat seront par conséquent, élevés. Ainsi, la rentabilité de l’achat repose sur la plus-value au moment de la revente.

Cela peut vous intéresser : Comment louer un appartement pas cher ?

Dans les petites et les moyennes villes, il faut savoir que ce sont les loyers qui influencent directement la rentabilisation du bien.

Ainsi, pour connaître la rentabilité d’un achat immobilier, on doit tenir compte de deux facteurs essentiels :

  • Le loyer pour un bien locatif.
  • La plus-value pour une résidence principale.

Rentabiliser son achat immobilier : les notions de rentabilité brute et rentabilité net

Il est aussi indispensable de connaître les deux méthodes pour calculer la rentabilité de l’achat immobilier. Dans le cas d’un investissement locatif, il faut comprendre ce qu’est :

  • Le rendement brut.
  • Le rendement net.

Le rendement brut, il faut simplement diviser le loyer annuel par le prix d’acquisition et on multiplie le tout par 100.

Pour le rendement net, cela concerne surtout, les charges. Le mode de calcul est simple : il suffit de reprendre le résultat du rendement brut et de déduire tout simplement :

  • La taxe foncière.
  • Les charges non récupérables.
  • Les frais de gestion de loyer.
  • Les frais d’entretien.

Pour savoir combien de temps il nous faudra pour rentabiliser l’achat immobilier, ces deux méthodes de calcul doivent être prises en compte. Outre cela, sachez que l’achat immobilier est toujours rentable par rapport à la location :

  • Aucun fond perdu.
  • Placement rentable.
  • Demande toujours forte.

Cependant, il est rentable sous certaines conditions. Il faut remplir certains critères :

  • Emplacement du bien.
  • Caractéristiques du bien.

Ainsi, la rentabilisation de l’achat immobilier prend un certain temps. Il faut alors prendre en considération ce détail bien avant l’achat de votre future maison ou appartement.

Rentabiliser son achat immobilier en prenant compte du prêt

Certains affirment qu’il faudrait attendre 5 ou 6 avant pour prétendre à une rentabilisation concrète de son achat immobilier, le temps que ses charges mensuelles soient allégées. Mais selon une étude récente réalisée en 2020, l’achat d’un logement sera rentable à partir de 3 ans et demi et uniquement, pour les biens de 70m2 dans les grandes villes de France.

Au-delà de ce délai, il serait moins avantageux d’occuper sa résidence principale plutôt que de la mettre en location. Mais cette durée dépend grandement de la rentabilité de chaque ville française. En tout cas, il existe un autre facteur qu’on a omis de mentionner : le prêt immobilier. La rentabilisation du bien dépend de :

  • La durée du prêt.
  • Le montant du prêt.
  • L’apport initial.

Bref, on ne peut rentabiliser l’achat du bien si les frais fixes ne seront pas amortis.

Source image à la une : pixabay