Estimation » Immobilier » Rentabilisez votre local vide ou inutilisé en le louant
You are currently viewing Rentabilisez votre local vide ou inutilisé en le louant

Rentabilisez votre local vide ou inutilisé en le louant

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Immobilier

Annexe faisant partie d’une maison que vous avez achetée, partie d’un héritage ou local anciennement utilisé et désormais vide : vous êtes propriétaire d’un local à l’état d’abandon et vous aimeriez lui donner une nouvelle vie. Comment procéder et que faire de cette pièce ? Faut-il la garder en état et la louer telle quelle ? Engager des travaux ou l’aménager pour le loisir ? La réponse dépend de votre budget, de votre temps et de vos envies.

Réaliser un état des lieux

Si le local commercial, il est important d’en vérifier l’état avant toute chose. Cherchez les éventuelles moisissures, actionnez l’électricité si le local est raccordé, l’eau courante et le chauffage le cas échéant. Examinez les fenêtres, les plinthes, soulevez la moquette ou les tapis à la recherche d’insectes. En cas d’invasion, il vaut mieux faire appel à un spécialiste rapidement, avant le début d’éventuels travaux.

A découvrir également : Combien de temps pour rentabiliser son achat immobilier ?

Si le local comporte un extérieur attenant, pensez aussi à vérifier son état. Il peut avoir été utilisé par des personnes sans abri ou par des animaux sauvages. Vérifiez le sol et éliminez les déchets dangereux comme les débris de verre, les seringues, les restes de matériaux coupants ou de produits chimiques.

Estimer les travaux à faire et leur intérêt

Une fois que vous avez relevé toutes les caractéristiques du local, vous constaterez sûrement qu’un certain nombre de travaux amélioreraient la qualité de l’endroit :

A lire en complément : Quelle différence entre notaire et clerc de notaire ?

– une couche de peinture propre ;

– un gros nettoyage ou désencombrement ;

– l’isolation des murs et des fenêtres ;

– la mise aux normes des raccords électriques ;

– l’installation de sanitaires, d’un coin cuisine ;

– l’installation d’un chauffage, d’une climatisation, d’une VMC ;

– l’ajout de meubles de rangement ;

– la mise en place d’un bureau.

Vous pouvez vous faire accompagner par un professionnel de l’immobilier afin d’obtenir une estimation de local commercial pour les revenus que vous tireriez de la mise en location de votre bien. La personne qui vous renseignera pourra également vous indiquer la plus-value que représente tel ou tel travaux, et si le marché demande plutôt des locaux commerciaux nus ou aménagés. À vous de décider ensuite si vous voulez réaliser lesdits travaux ou non.

Louer le local brut de béton à un professionnel

Vous n’avez ni le temps ni le budget pour aménager votre local ? Pas d’inquiétude, cela ne vous empêchera pas de le louer. Certains professionnels seront ravis de pouvoir investir les lieux à leur façon, notamment les artisans ou les personnes travaillant dans un domaine salissant.

La location « brut de béton » désigne la location d’un endroit nu, qui n’est pas habitable ou utilisable comme tel. Il est loué en moyenne un tiers moins cher qu’un local prêt à l’emploi. L’avantage, c’est que ce type de local peut être aménagé par le professionnel, et qu’il ne restreint donc pas le type d’activité qui y sera pratiqué.

Aménager un garage, une salle de musique, une salle d’exposition

Vous voulez pouvoir disposer de votre local comme bon vous semble sans être contraint par un bail de plusieurs années ? D’autres options que la location à l’année sont possibles. Par exemple, vous pouvez isoler le local pour le transformer en salle de concert ou de répétition. Les groupes de musiciens recherchent toujours des lieux où répéter tranquillement la semaine ou le week-end.

Autre solution, aménagez un garage afin d’y laisser des affaires personnelles ou de le louer à l’un de vos voisins. Si vous aimez l’art, pourquoi ne pas dédier ce local à des expositions ? Invitez des artistes à s’y produire ou organisez vos propres évènements autour d’une thématique qui vous plait.

Source image : pexels.com